Quand, dans la lunette du chasseur, surgissent les petits d’homme…

vue.php222

Lunel, France, 2007.

Dans mes moissons photographiques, je n’oublie jamais de « faire du détail ». Parmi les « petites choses » susceptibles de décrire un cadre, une ville, une ambiance, il y a tous les panneaux indicateurs, les conseils, les interdictions, la loi répétée inlassablement par l’invasive Signalétique.

Ici, ce n’est pas la moisson du chasseur de signalétique qui importe: elle est maigre [un « totem » de trois panneaux ronds, ce n’est pas rare après tout].
Sur cette image, ce qui compte, c’est la tension. Quand le petit homme qui passait par là s’est retrouvé par hasard dans la mire du chasseur, c’est comme si son sang n’avait fait qu’un tour. Lui, pris pour cible, à lui, on allait lui voler son image ? Le chasseur avait les yeux sur sa proie à lui, les trois panneaux de métal, et il n’a pas lâché prise face aux « yeux dans les yeux » de celui qui s’est cru victime. Il a appuyé. Oui, il les attendait, oui, il savait… que même avec la matière des murs, même avec la lumière du sud qui joue dessus, une photo de signalétique ne vaut rien sans peut-être deux petits personnages qui s’avancent. Oui, il avait envie qu’ils passent dans le champ. Simplement, il ne s’attendait pas à cette petite comédie, celle qu’il a découverte plus tard quand il a affiché sa photo sur l’écran. La comédie de ces deux petits corps en tension, le petit gars faisant masse, de face, presque défiant, la petite fille, déjà repartie, prenant l’élan pour deux… elle avait déjà compris que seul le goût du métal intéressait le chasseur, et elle le tirait vers la boulangerie où sans doute elle allait lui payer un bonbon avec la monnaie du pain.
Ensuite… que la petite fille soit partie dans la bonne direction, celle indiquée par le panneau au-dessus de sa tête… qu’elle ait attrapé le bras pour faire repartir le petit homme comme si elle voulait obtempérer face à l’interdiction de stationner… ce n’est sans doute que pure coïncidence.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s