[Gens de rue] Homme en sac de couchage dormant en travers du trottoir en pleine journée ; Paris, 2021. La pandémie du coronavirus a encore accru les inégalités

[People Of The Street] Man in sleeping bag lying across the sidewalk in broad daylight; Paris, 2021. The coronavirus pandemic has further increased inequality. Image : © PFRunner

.

.

Image : © PFRunner

« Terminus Chapelle », la manche pour ceux qui ont survécu à la traversée de la Méditerranée. Paris, porte la Chapelle, 2019

“Terminus Chapelle”, Survivors of the Mediterranean migrant crossing condemned to beg. Paris, 2019. Image : © PFRunner

.

.

Image : © PFRunner

[Gens de rue] Couché au sol derrière un caddie, Paris, 2006 : « Faute de pouvoir changer le monde, il faut au moins pouvoir le décrire » (Fassbinder)

[People Of The Street] Lying on the ground behind a shopping trolley, Paris, 2006 : “Without being able to change the world, we must at least be able to describe it” (Fassbinder). Image : © PFRunner

.

.

Image : © PFRunner

[Gens de rue] Dormir dehors, dormir où on peut ; sous la lumière, on risque moins l’agression. Paris, 2018

[People Of The Street] Sleeping outside, sleeping where you can; in the light, lower is the risk of being assaulted. Paris, 2018. Image : © PFRunner

.

.

Image : © PFRunner

[Gens de rue] Madrid : Des gens sans abris dorment sous le Viaduc de Ségovie (2018)

[People Of The Street] Madrid, Spain : Homeless people are sleeping under Segovia Viaduct (2018). Image : © PFRunner

.

.

Image : © PFRunner

[Gens de rue] Madrid, Plaza Mayor : Au 1er plan, un homme et, plus loin, d’autres hommes et femmes vont passer leur nuit couchés à l’intérieur de cartons sous les arcades, faute d’avoir un domicile (2018)

[People Of The Street] Madrid, Spain, Plaza Mayor : a man (foreground) and other women and men (background) with no home are preparing to spend the night in cardboard boxes they collected on the square (2018). Image : © PFRunner

.

.

Image : © PFRunner

[Gens de rue] Madrid, Plaza Mayor : Des hommes et des femmes s’apprêtent à passer la nuit de réveillon couchés à l’intérieur de cartons sous les arcades (2018)

[People Of The Street] Madrid, Spain, Plaza Mayor : Women and men are preparing to spend New Year’s Eve night in cardboard boxes they collected on the square (2018). Image : © PFRunner

.

.

Image : © PFRunner

[Gens de rue] Madrid, Plaza Mayor : un homme attend que la nuit s’avance et la foule se disperse pour passer la nuit dans un carton qu’il tient dans son dos (2018)

[People Of The Street] Madrid, Spain, Plaza Mayor : A man waiting for the night to come and the crowd to disperse in order to spend the night in a cardboard box which he collected in his back (2018). Image : © PFRunner

.

.

Image : © PFRunner

[Gens de rue] Madrid : Pauvreté partout, stigmates de la crise de 2008 (2018)

[People Of The Street] Madrid, Spain : Poverty everywhere, the visible wounds of the 2008 Great Spanish Depression (2018). Image : © PFRunner

.

.

Image : © PFRunner

Giuseppe et les pigeons, Beaubourg, Paris, années 2010

“Giuseppe n’aimait pas particulièrement les pigeons non plus jusqu’à ce qu’il apprenne que la mairie voulait les exterminer. Alors, il s’est mis à les nourrir. La mairie l’a prévenu : s’il continuait, on lui supprimerait son logement à loyer modéré. Mais il a continué, et il s’est retrouvé à la rue.” Pito Prods

Giuseppe and the pigeons, Beaubourg, Paris, 2010’s. Image : © PFRunner

.

.

Image : © PFRunner

[Gens de rue] «Les clochards: fous d’exclusion, de pauvreté, d’alcool… et victimes surtout. De la société, de ses lois. Du marché du travail et de ses contraintes. Et au-delà, c’est contre la vie même qu’ils se révoltent. Hallucinés, ivres, malades, c’est un autre et impossible ailleurs dont ils s’obstinent à rêver furieusement.» [Declerck] Paris, 2017

[People Of The Street] “The tramps: fools of exclusion, poverty, alcohol … and, above all, victims. Of society, of its laws. Of the labor market and its constraints. And beyond, it is against life itself that they revolt. Hallucinated, drunk, sick, they persist in dreaming furiously of an other and impossible place to go.” [Declerck] Paris, 2017. Image : © PFRunner
.

.

Image : © PFRunner

Dormir dehors (Paris, 2017). « Une chambre avec lit & lavabo c’est quasi 30€… 900/mois. Alors l’idée d’en faire un chez-soi, vous oubliez… »

Sleeping outside (Paris, 2017). “A room with a sink costs almost 30 €, i.e 900 a month. So, the idea of making it a home … forget it …”. Image : © PFRunner

.

c-pfrunner-_-sdf-dormir-dehors-r-beaubourg-_dsc07261

.

Image : © PFRunner

[Gens de rue] « Nous sommes interdits devant cette destruction qu’ils font d’eux-mêmes, forme extrême d’auto-abandon quasi masochiste qu’ils nous mettent sous les yeux » (P. Declerck) ; Paris, 2016

[People Of The Street] “We are stunned in front of this self-destruction, an extreme masochistic form of self-abandonment that they present to us”; Paris, 2016″ (P. Declerck)  ; Paris, 2016. Image : © PFRunner
.

c-pfrunner-_sdf-autoabandon-piste-cyclable-_dsc06594

.

Image : © PFRunner

[Gens de rue] Dans la rue, Paris Belleville, 2016 ; « J’ai déjà vu des gens s’inquiéter de ne pas le voir sur les grilles pendant plusieurs jours »

[People Of The Street] In The Street, Paris Belleville, 2016 ; “I’ve seen people worrying about not having seen him on the ventilation grilles for several days”. Image : © PFRunner
.

(c) PFRunner _SDF Grille J Romains Floue _DSC01036

.

Image : © PFRunner

[Gens de rue] Abri spontané en ville. Quand les inégalités de revenu augmentent, l’espace public subvient comme il peut aux besoins de logement [Paris, 2016]

[People Of The Street] Proliferation of informal city shelters in Paris. When income inequality increases, public space is often used as a response to housing needs (Paris, 2016). Image : © PFRunner

.

(c) PFRunner _ SDF Abri spontané paris _DSC05788

.

Image : © PFRunner

Sous le pont du canal de l’Ourcq, « Les pompiers l’ont retrouvé étendu sous le pont ; il commençait à se raidir. Une chance, ils ont réussi à le sauver* » (2016)

* D’après « Les Naufragés », de Patrick Declerck.

Under the canal bridge, « They found him down under the bridge, his body was already a bit rigid. They managed to save him » (2016). Image : © PFRunner

.

(c) PFRunner _SDF Sac Couchage Canal Ourcq _DSC00641

.

Image : © PFRunner

[Gens de rue] « Avec une sombre dignité, il se détournent du monde, pour mieux se détruire sous nos yeux »*. Paris, 2016

[People Of The Street] « With a dark dignity, they turned away from the world, to destroy themselves before our very eyes. »* Paris, 2016. Image : © PFRunner

* Patrick Declerck : « Les Naufragés ; Avec les clochards de Paris » (The Collapsed ; With the tramps of Paris)
.

(c) PFRunner _SDF couche travers trottoir quai loire _IMG_4260

.

Image : © PFRunner

[Gens de rue] « Être dehors, pas savoir quoi faire, les mauvaises idées reviennent, et puis les angoisses. Alors on boit… Souvent, je me demande si je suis déjà mort, ou presque mort… ». « La vie à la rue est une désolation du sujet et de son monde » (Patrick Declerck), Paris Belleville, 2016

[People Of The Street]  « Living in the street, without something to do, bad ideas are back and then anxieties. So I drink… I often wonder if I’m already dead, or nearly dead… ». « Life in the street is a desolation of the subject and his own world » (Patrick Declerck), Paris Belleville, 2016. Image : © PFRunner

 

(c) PFRunner _SDF _dormeur belleville _DSC02684

.

Image : © PFRunner

[Gens de rue] « Le jour, je demande l’aumône sur les marches de l’église. La nuit, j’y dors… » Palerme (2016)

[People Of The Street] « During the day, I ask for charity on the church steps. At night, I sleep on the same steps.. ». Palermo, Sicily (2016). Image : © PFRunner

.

(c) PFRunner _SDF Palerme Eglise Quatro Canti _DSC00169

.

Image : © PFRunner

[Gens de rue] « Avant, on me prêtait une cave pour dormir. Pis le gars a vendu. Maintenant, je suis sous les ponts ». Pont de Bercy, Paris (2016)

[People Of The Street] « Before, someboby was ok to let me sleep in his cave. But he sold it. Now I live under the bridges.  » ‘Bercy bridge’, Paris (2016). Image : © PFRunner
.

(c) PFRunner _SDF Tentes Pont Bercy _DSC00116

.

Image : © PFRunner

[Gens de rue] « SDF, j’ai passé 12 hivers dans la rue. Je suis encore obsédé par la peur d’avoir froid ». Paris, 2015

[People Of The Street] « As a former homeless, I spent 12 winters in the street, and I’m still obsessed with the fear of being cold ». Paris, 2015. Image : © PFRunner
.

(c) PFRunner … SDF Ile Cite Garage __DSC00616

.

Image : © PFRunner

[Gens de rue] Les SDF touchés de plein fouet par la canicule. Même si l’on en parle moins, la mortalité des sans-abri est aussi importante l’été que l’hiver. Paris (2015)

[People Of The Street] Many of heatwave victims are homeless. Despite the silence of the media, homeless mortality is as important in summer than in winter. Paris (2015). Image : © PFRunner

.

(c) PFRunner … SDF Préfecture __IMG_1915

.

Image : © PFRunner

[Gens de rue] 480 personnes sont mortes dans la rue en 2014. Moyenne d’âge des décès : 49 ans. L’espérance de vie est pourtant de 82 ans en France. Photo : Paris, 2008

[People Of The Street] 480 people died in the streets of France in 2014, with an average age of death of49 years. Life expectancy is 82 years yet. Photo: Paris, 2008. Image : © PFRunner

 

(c) PFRunner … Sdf Pl Clichy __SDC12919

 

Image : © PFRunner

[Gens de rue] « Nuit sans hôtel », Place Saint-Marc, Venise, 2012

[People Of The Street] « No hotel for the night », Piazza San Marco, Venice, Italy, 2012. Image : © PFRunner

 

(c) PFRunner Nuit Sans Hotel Venise __P8015449

 

Image : © PFRunner

Le sourire d’Adebayo, réfugié nigérian vivant « Under the Bridge », camp de migrants sous le viaduc du métro de La Chapelle à Paris (2015)

Adebayo’s smile, Nigerian refugee living in a tent camp « Under the bridge » of metropolitan train in Paris (2015). Image : © PFRunner
.

(c) PFRunner Adebayo Paris Refugie Nigerian __DSC05984

Image : © PFRunner

[Gens de rue] « Avant, on passait les pires mois d’hiver en prison ; ou on se blottissait la nuit contre les portes du métro, qui étaient pleines… Maintenant, il nous reste les grilles [d’air chaud] » ; Paris, janvier 2015 (il gèle)

[People Of The Street] « Before, we spent the worst winter months in jail ; or we were sleeping against the subway doors that were solid at these times… Now, we just have the hot air outlet grills. » Paris, January 2015 (it is freezing). Image : © PFRunner 

 

(c) PFRunner … SDF Marais Dort sur Palette __DSC05743

 

Image : © PFRunner

[Gens de rue] François : « J’ai une famille bien sûr… Et puis j’ai travaillé comme tout le monde pendant longtemps… et puis j’en ai eu marre du système », Paris (2014)

[People Of The Street] François : « Of course I ​​have a family … I have been working like everbody else for a long time … and then I got tired of the system »,  Paris (2014). Image : © PFRunner

 

(c) PFRunner Francois SDF __DSC03099

 

Image : © PFRunner