École nomade de Villejuif par Jean Prouvé (1957), place de la Concorde, Paris (Galerie Patrick Seguin, Fiac), novembre 2018

Nomad School of Villejuif by Jean Prouvé (1957), Place de la Concorde, Paris (Patrick Seguin Gallery, Fiac), November 2018. Image : © PFRunner

.

.

Image : © PFRunner

École nomade de Villejuif par Jean Prouvé (1957), place de la Concorde, Paris (Galerie Patrick Seguin, Fiac), novembre 2018

Nomad School of Villejuif by Jean Prouvé (1957), Place de la Concorde, Paris (Patrick Seguin Gallery, Fiac), November 2018. Image : © PFRunner

.

.

Image : © PFRunner

Maison de vacances à Ghisonaccia, Corse par Roland Simounet, architecte : première maison (1968-1969) aujourd’hui fondue dans une construction plus grande. Sur cet état de 2001, les jeux de volumes sont encore préservés, mais la modénature dessinée par le calepinage d’agglos à joints saillants a disparu.

Beach house in Ghisonaccia, Corsica, France, by architect Roland Simounet ; 1st house (1968-1969) now “melted” in a larger construction. On this state of 2001, the volume sets are still preserved, but the outlines has disappeared. Image : © PFRunner
.

.

Image : © PFRunner

Maison de vacances à Ghisonaccia, Corse par Roland Simounet, architecte : première maison (1968-1969) aujourd’hui fondue dans une construction plus grande. Sur cet état de 2001, les jeux de volumes sont encore préservés, mais la modénature dessinée par le calepinage d’agglos à joints saillants a disparu.

Beach house in Ghisonaccia, Corsica, France, by architect Roland Simounet ; 1st house (1968-1969) now “melted” in a larger construction. On this state of 2001, the volume sets are still preserved, but the outlines has disappeared. Image : © PFRunner
.

.

Image : © PFRunner

Scène de rue à Milan sous la tour Velasca, ou tour BBPR [initiales de ses 4 architectes] (2017)

Street scene in Milan, Italy, near the “Torre Velasca”, or BBPR Tower [acronym of 4 architects Banfi-Belgiojos-Peressutti-Rogers] (2017). Image : © PFRunner
.

.

Image : © PFRunner

La tour Velasca, ou tour BBPR (initiales de ses 4 architectes), Milan, 1958 : une des 1ères tours d’Europe, vue depuis le toit du Dôme (2017)

The “Torre Velasca”, or BBPR Tower (acronym of 4 architects Banfi-Belgiojos-Peressutti-Rogers), Milan, 1958 : one of the 1st european towers, seen from Duomo Terraces (2017). Image : © PFRunner
.

(c) PFRunner _Milan BBPR vu Duomo _DSC02270

.

Image : © PFRunner

Usine Claude et Duval (1946-1951) à Saint-Dié-des-Vosges, seul bâtiment industriel conçu par l’architecte Le Corbusier ; vue intérieure, hall, rez-de-chaussée, vestiaires (2015)

Claude & Duval factory (1946-1951) in Saint-Die-des-Vosges, France, unique industrial building designed by architect Le Corbusier ; interior view, hall, ground floor, changing rooms (2015). Image : © PFRunner

.

(c) PFRunner ... Corbu Saint-Die Sortie __DSC08084.
Image : © PFRunner

Patrimoine moderne (20e siècle) : Halle Freyssinet (1929) à Paris, vue intérieure des travées sud (voûte centrale et voûte nord), restées en l’état (non rénovées comme les travées nord), avec restes des voies de chemin de fer (état de 2012)

Modern Heritage (20th century): « Halle Freyssinet » (1929) in Paris, interior view (north and central vaults) of south part, not refurbished, with railroad tracks remaining (2012). Image : © PFRunner

 

(c) PFRunner Halle Freyssinet __DSC00082

 

Ancienne halle de messagerie de la gare d’Austerlitz à Paris, cette partie de la Halle Freyssinet accueillera en 2016 le restaurant du futur incubateur de start-up de la Ville de Paris
(Jean-Michel Wilmotte architecte, Xaviel Niel investisseur). Image : © PFRunner

Strasbourg, usine Junkers (banc d’essai de moteurs d’avions), 1941, rare vestige de l’industrie nazie, façades est & nord (photo : 2014)

Junkers Plane Engine Factory in Strasbourg, France, opened in 1941, a rare exemple of industrial architecture under Nazi era. Image :  © PFRunner

 

(c) PFRunner … Junkers 2014 __DSC03233 facades est & nord

 

Image :  © PFRunner

Museumotel (ex « Motel de l’Eau Vive »), vue intérieure, par Pascal Haüsermann, architecte, Île Haüsermann, Raon l’Étape, Vosges, France, 1967 (photo : 2014)

Museumotel (formerly « Motel de l’Eau Vive »), from inside, by architect Pascal Haüsermann, Haüsermann island, Raon l’Etape, Vosges, France, 1967 (photo : 2014). Image : © PFRunner

 

Raon Interieur by (c) PFRunner __DSC02531 Hausermann

 

Image : © PFRunner

Museumotel (anciennement « Motel de l’Eau Vive ») par Pascal Haüsermann, architecte, Île Haüsermann, Raon l’Étape, Vosges, France, 1967 (photo : 2014)

Museumotel (formerly « Motel de l’Eau Vive ») by architect Pascal Haüsermann, Haüsermann island, Raon l’Etape, Vosges, France, 1967 (photo : 2014). Image : © PFRunner

 

Raon Letape by (c) PFRunner __DSC02546 Hausermann

 

Image : © PFRunner

Usine Claude et Duval (bonneterie) ou « Usine Verte » par Le Corbusier, architecte, Saint-Dié-des-Vosges, France, 1946 (photo : 2014)

Usine Claude et Duval Factory (hosiery manufacture) or  » Green Factory » by architect Le Corbusier, Saint-Dié-des-Vosges, France, 1946 (photo : 2014). Image : © PFRunner 

 

Corbu by (c) PFRunner __DSC02464 Saint Die

 

Image : © PFRunner

Strasbourg, usine Junkers (banc d’essai de moteurs d’avions), intérieur réhabilité récemment (pose d’une passerelle) [photo : 2014]

Junkers Plane Engine Factory in Strasbourg, France, opened in 1941, a rare exemple of industrial architecture under Nazi era. View from inside, recently renovated (installation of a footbridge). Image :  © PFRunner

 

Junkers Interieur by (c) PFRunner __DSC02160 2014

 

Image :  © PFRunner

 

Strasbourg. Ancienne usine (banc d’essai) Junkers Flugzeug-und-Motorenwerke AG [1941]. Un des seuls vestiges français de l’industrie de guerre nazie.

L’important site industriel de l’usine d’automobiles d’Émile Mathis, à Strasbourg-Meinau, remontant à 1911, est réquisitionné dès le début de la Deuxième Guerre mondiale par la firme Junkers, l’un des principaux constructeurs aéronautiques d’Allemagne. Pour la production et la révision de moteurs de bombardiers et d’avions de chasse, deux ensembles de Prüfstand (bancs d’essai) sont construits à partir de 1941, dessinés vraisemblablement par un ingénieur de Junkers au siège de la firme, à Dessau. Le bâtiment 1, «werk M», le seul achevé, survit aux bombardements de mai et août 1944, et les douze bancs d’essai, chacun comportant deux tours rectangulaires ouvertes, sont utilisés jusqu’en 1951 par l’Arsenal de l’aéronautique, basé à Châtillon-sous-Bagneux (92), le reste de l’ancienne usine Mathis étant occupé par les automobiles Citroën. Le deuxième ensemble de bancs d’essai, demeuré inachevé, a été récemment démoli, comme les deux tours de refroidissement qui complétaient l’installation. Les bancs d’essai subsistants ont été occupés en 1978 par une entreprise de travaux publics.

Adresse
33, rue du Maréchal-Lefebvre. Plaine des Bouchers. Strasbourg

 

Strasbourg, usine Junkers (banc d’essai de moteurs d’avions), 1941, rare vestige de l’industrie nazie (photo : 2014)

Junkers Plane Engine Factory in Strasbourg, France, opened in 1941, a rare exemple of industrial architecture under Nazi era. Image :  © PFRunner

 

Junkers by (c) PFRunner __DSC02133 2014

 

Image :  © PFRunner

 

Strasbourg. Ancienne usine (banc d’essai) Junkers Flugzeug-und-Motorenwerke AG [1941]. Un des seuls vestiges français de l’industrie de guerre nazie.

L’important site industriel de l’usine d’automobiles d’Émile Mathis, à Strasbourg-Meinau, remontant à 1911, est réquisitionné dès le début de la Deuxième Guerre mondiale par la firme Junkers, l’un des principaux constructeurs aéronautiques d’Allemagne. Pour la production et la révision de moteurs de bombardiers et d’avions de chasse, deux ensembles de Prüfstand (bancs d’essai) sont construits à partir de 1941, dessinés vraisemblablement par un ingénieur de Junkers au siège de la firme, à Dessau. Le bâtiment 1, «werk M», le seul achevé, survit aux bombardements de mai et août 1944, et les douze bancs d’essai, chacun comportant deux tours rectangulaires ouvertes, sont utilisés jusqu’en 1951 par l’Arsenal de l’aéronautique, basé à Châtillon-sous-Bagneux (92), le reste de l’ancienne usine Mathis étant occupé par les automobiles Citroën. Le deuxième ensemble de bancs d’essai, demeuré inachevé, a été récemment démoli, comme les deux tours de refroidissement qui complétaient l’installation. Les bancs d’essai subsistants ont été occupés en 1978 par une entreprise de travaux publics.

Adresse
33, rue du Maréchal-Lefebvre. Plaine des Bouchers. Strasbourg

En voyant, cette image, quelqu’un me fait un jour la remarque : « —  C’est curieux, on dirait L.I. Kahn! (projet à Rochester, NY). Je ne connaissais pas ce bâtiment, l’Église unitaire, mais la remarque était juste. Et la filiation plus large avec le Bauhaus évidente…

 

Installation : « Sur mesure » de Freaks architectes, au siège du PCF à Paris [avec CNOA] (2011)

Paris : Headquarters of the French Communist Party, Place du Colonel Fabien, by Oscar Niemeyer architect. The temporalily installation in-situ is made by Freaks architects, Paris : http://bit.ly/SA8aLl
Image : © PFRunner 2012

Siège du parti communiste français (Oscar Niemeyer architecte) avec l’installation éphémère de l’agence Freaks (vidéo ici : http://bit.ly/SA8aLl ). Place du colonel Fabien. Paris

© PFRunner novembre 2011, Paris.

Église Sainte-Bernadette du Banlay à Nevers, par Claude Parent & Paul Virilio (2006)

Church of Sainte-Bernadette in Nevers, France by architects Parent & Virilio (2006). Image : © PFRunner
.

Église Sainte-Bernadette du Banlay à Nevers (58) [Claude Parent et Paul Virilio architectes, 1966].

  . 

En attendant Godot à l’aérogare de Lyon Saint-Exupéry, décor de Santiago Calatrava (2003)

« C’est ce type qui téléphone avec son sac plastique qui tient l’auvent cyclopéen de Calatrava. »

— J’ai vraiment cru que c’était une pièce de théâtre… m’a dit Axelle.

Aéroport de Lyon Saint-Exupéry, 2003.

Genova… alla Basilico

Genoa… alla Basilico

Genova, 2010 ©

La ville de Renzo Piano. Une montagne qui tombe dans la mer, cela donne une ville en pente, truffée d’escaliers, d’impasses, d’ascenseurs et de funiculaires. Je l’ai parcourue avec les images en tête de Gabriele Basilico, qui avait fait le portrait d’une autre ville en pente, une voisine : Monte-Carlo.

Le Petit Pompidou vu de la mare… Shigeru Ban architecte, Metz (2010)

Little Beaubourg seen from the pound… Architect : Shigeru Ban architecte, Metz (2010). Image : © PFRunner

.

Mars 2010 : le bâtiment est quasiment en ordre d’ouverture*. Il reste les flaques, pour le plaisir du photographe.
Petit Pompidou Metz, Shigeru Ban, Jean de Gastines architectes.
* L’inauguration a lieu le 11 mai 2010.

Strasbourg Hoenheim, Terminal tram par Zaha Hadid, 1990 (image : 2006)

Tramway terminus and car park by Zaha Hadid architect in Strasbourg, France (2006). Image : © PFRunner
.

fili.jpeg

fili-31.jpg Terminal tram (NB) sous la coque de béton fili-3.jpg

Sans doute la gare routière* la plus photogénique de France : Quand  l’objet technique devient beau…

* Un « pôle multimodal » dans le jargon technique.

Strasbourg, usine Junkers, 1941, vestige de l’industrie nazie (2006)

Junkers factory in Strasbourg, France. Industrial architecture under Nazi era. Image :  © PFRunner 2006

 

(c) PFRunner … Junkers 2006__IMG_5982

Strasbourg. Ancienne usine (banc d’essai) Junkers Flugzeug-und-Motorenwerke AG [1941]. Un des seuls vestiges français de l’industrie de guerre nazie.

L’important site industriel de l’usine d’automobiles d’Émile Mathis, à Strasbourg-Meinau, remontant à 1911, est réquisitionné dès le début de la Deuxième Guerre mondiale par la firme Junkers, l’un des principaux constructeurs aéronautiques d’Allemagne. Pour la production et la révision de moteurs de bombardiers et d’avions de chasse, deux ensembles de Prüfstand (bancs d’essai) sont construits à partir de 1941, dessinés vraisemblablement par un ingénieur de Junkers au siège de la firme, à Dessau. Le bâtiment 1, «werk M», le seul achevé, survit aux bombardements de mai et août 1944, et les douze bancs d’essai, chacun comportant deux tours rectangulaires ouvertes, sont utilisés jusqu’en 1951 par l’Arsenal de l’aéronautique, basé à Châtillon-sous-Bagneux (92), le reste de l’ancienne usine Mathis étant occupé par les automobiles Citroën. Le deuxième ensemble de bancs d’essai, demeuré inachevé, a été récemment démoli, comme les deux tours de refroidissement qui complétaient l’installation. Les bancs d’essai subsistants ont été occupés en 1978 par une entreprise de travaux publics.

Adresse
33, rue du Maréchal-Lefebvre. Plaine des Bouchers.

Le Corbusier hors-champ (2004)

The « Unité d’Habitation » or « Cité Radieuse » is a « Housing Unit », modernist residential housing design principle developed by Le Corbusier. Image : © PFRunner

Unité d’habitation de Briey par Le Corbusier, dans l’Est de la France. Image : © PFRunner

C’est en bout de France, en Lorraine, une Unité d’Habitation. C’est à Briey-en-Forêt. Il fait froid. Il fait nuit. Cela tombe bien, car la Fondation Le Corbusier veille. Il est interdit de publier des photos d’un bâtiment de Le Corbusier sans son accord. Tant mieux, la Cité Radieuse a tout fait pour disparaître dans la nuit d’hiver.