[PSQF : Paris Sans Quitter Ma Fenêtre] Démonstration de voltige de martinet noir (Apus apus) devant ma fenêtre ; Paris, 2018

[Paris Without Leaving my Window, PWLW] Demonstration of Common Swift aerobatics in front of my window ; Paris, 2018. Image : © PFRunner

.

.

Image : © PFRunner

Publicités

— Tu sais, ces oiseaux qui se poursuivent à 200 à l’heure sans jamais se poser en striant les soirs d’été de leurs longs sifflements aigus ? Bin, ils cherchent absolument à rentrer faire leur nid chez moi ! (martinet noir, Apus apus ; Paris, 2018)

— You know, these birds that are chasing at 200 per hour without ever landing, screaming on the summer nights with their long, high-pitched calls ? They are definitely looking to enter my home for nesting ! (Common Swift, Apus Apus ; Paris, 2018). Image : © PFRunner

.

.

Image : © PFRunner

[PSQF : Le Ciel de Paris Sans Quitter Ma Fenêtre] Les « cinq étages  » de la Tour Eiffel derrière le grain (septembre 2016)

[Paris Without Leaving my Window, PWLW]  The “five floors” of the Eiffel Tower behind the storm (September 2016). Image : © PFRunner

.

c-pfrunner-_ciels-tour-eiffel-grain-5-etages-_img_8564

.

Image : © PFRunner

« Paris Sans Quitter ma Fenêtre » (PSQF) : L’effacement du graffiti sur le rideau de fer (2016)

« Paris Without Leaving my Window » (PWLW) : Clearing graffiti on the metal shutter (2016). Image : © PFRunner
.

(c) PFRunner _Karcher sur graffiti M8 _IMG_0070

.

Image : © PFRunner

Paris Sans Quitter ma Fenêtre (PSQF) : Avant l’aube (2007)

5.00 am ecstasy (Lost Subway). Image : © PFRunner 2007

ivresse-au-metro.jpeg

Ivresse (Sortie de Métro).

Paris-Belleville. 2007. L’hallucination de cinq heures du matin. Parfois, je me réveille avant le soleil, et je jette toujours un œil par la fenêtre.

Quand je passe devant ce genre de panneau signalétique, je ne peux m’empêcher de sourire. Photo Aurel Covasso.