Pierre Colboc (1940-2017), architecte français (2014)

Pierre Colboc (1940-2017), French architect (2014). Image : © PFRunner

 

Pierre Colboc by (c) PFRunner __IMG_2490

 

Pierre Colboc a notamment transformé à Paris la gare d’Orsay en musée (avec Renaud Bardon et Jean-Paul Philippon, rejoints ensuite par Gae Aulenti) et aménagé le Parc de Reuilly. Descendant d’une famille qui a aidé à reconstruire Le Havre, il est le grand frère d’Emmanuelle Colboc, architecte, et l’oncle de Benjamin Colboc, architecte (Colboc Franzen & Associés) et de Guillaume Colboc, architecte (Atelier O-S). Image : © PFRunner

Rainer Mahlamäki et Ilmari Lahdelma, architectes finlandais [agence Lahdelma et Mahlamäki, Helsinki] (2013)

Rainer Mahlamäki & Ilmari Lahdelma, Finnish architects [Lahdelma & Mahlamäki architects, Helsinki] (2013). Image : © PFRunner

Rainer Mahlamäki & Ilmari Lahdelma by (c) PFRunner __IMG_4876

Image : © PFRunner

Mahendra Raj, ingénieur « architecte » indien (2012)

Mahendra Raj, Indian civil engineer born in 1924. He worked with leading Architects of the World and of the Country such as Le Corbusier (in Chandigarh), Yamasaki, Louis Kahn, Charles Correa, B V Doshi, A P Kanvinde, J A Stein and Raj Rewal.
Image : © PFRunner 2012

©PFRunner_IMG_0671++col_800

Né en 1924, Mahendra Raj a fait des études aux États-Unis avant de revenir travailler en Inde avec les plus grands architectes : Le Corbusier (à Chandigarh), Yamasaki, Louis Kahn, Charles Correa, B V Doshi, A P Kanvinde, J A Stein and Raj Rewal.
Image © PFRunner 2012

Luigi Snozzi, architecte suisse du Tessin (2009)

Luigi Snozzi, Swiss architect. Image : © PFRunner 2009

vue10000.php

Dans un congrès d’universitaires très sérieux, le vieux marin de l’architecture tessinoise fait sensation.

© PFRunner Paris 2009.

vue10001.php . .vue10002.php

Il fait partie de cette génération qui n’utilise pas un pointeur pour montrer son architecture… mais qui entre « en chorégraphie » avec le projet. Et ça ressemble à une danse…

one-man-show

Antoine Picon, ingénieur, architecte, historien français (2009)

Antoine Picon, French professor of the Harvard department of architecture. Image : © PFRunner

vue.php

Image : © PFRunner, Paris 2009.

Heureux d’avoir capté un tribun en posture de penseur.

Dion Neutra, architecte américain, fils de Richard Neutra (2006)

Dion Neutra, californian architect, son of Richard. Image : © PFRunner

neutra.jpeg

Dion Neutra, architecte américain, évoque les bâtiments qu’il a construits avec son père, Richard Neutra. Conférence à la Société Française des Architectes (SFA), Paris.

On revisite pendant deux heures l’oeuvre de Richard Neutra, ces maisons fameuses que tous les étudiants en architecture ont fantasmées en tournant les pages des guides de l’architecture moderne.

Mais ce n’est pas une simple projection de diapositives. Car le commentaire est fait de deux voix qui s’ntrecroisent, celles de l’architecte, trouvant dans sa mémoire une foule d’anecdotes… Etcelle du fils, qui voit nombre de villas édifiées par son père changer de mains, témoin d’un commencement de destruction du patrimoine moderne.

Jaime Lerner, architecte et urbaniste brésilien (2007)

Brazilian architect and town planner. Three times Mayor of Curitiba, Brazil. Image : © PFRunner

Arquitecto e urbanista brasileiro. Três vezes prefeito da Cidade de Curitiba, Lerner liderou a revolução urbana que fez da cidade referência internacional em planejamento urbano, principalmente em transportes, meio ambiente, programas sociais e projetos urbanísticos (www.jaimelerner.com).

lerner.jpg ……. lerner2.jpg

Jaime Lerner, ancien président de l’Union Internationale des architectes (UIA), ancien maire de Curitiba. © Paris 2007.

Vincen Cornu, architecte français (2010)

Vincen Cornu, French architect, born in 1954. Image : © PFRunner 2010

 

C’est après une conférence, et les conditions ne sont pas idéales pour faire un portrait. Pour évacuer un peu de fatigue et de tension sur son visage, je décide de parler. Je lui fais part de notre filiation commune, de nos références : Simounet, Siza. Puis je lui pose la question de son prénom. Je me suis toujours demandé comment il s’était défait de le dernière lettre de son prénom – que moi je conserve sur le mien. Alors, Vincen Cornu s’est mis à parler… : – Mon père n’a pas beaucoup hésité. Il était du sud. Là-bas, le patois avait conservé une autre orthographe de ce prénom. Il y avait Vincent avec un t, celui qui a vaincu. Mais c’était oublier l’autre forme, qu’il trouvait bien plus belle, le « Vincen » sans t, celui qui en train de vaincre…

Image : © PFRunner. Paris, 2010